HO-kwaliteit hoog op agenda Sarkozy

Nieuws | de redactie
1 juli 2008 | President Sarkozy noemt de borging van HO-kwaliteit een hoge prioriteit om in Europa tot succesvolle uitwisseling van kenniswerkers en studenten te kunnen komen: “un thème sur lequel la présidence française souhaitera mettre l’accent, afin de favoriser les échanges d’étudiants, d’enseignants, de chercheurs.” Er komt speciale aandacht voor tijdens een Erasmus-conferentie in september, nu hij de Europese Raad een half jaar voor zit.

De hoofdlijnen van het Franse voorzitterschap op het terrein van HO en R&D leggen ook accent op een sterkere Europese samenwerking rond het beroepsonderwijs. Zeer ambitieus zijn de Fransen opp het punt van het onderzoek. Niet alleen moeten de hofdlijnen nu in overeenkomsten worden uitgewerkt, ook moet een echte strategische visie geformuleerd worden. Frankrijk “lancera également des travaux visant à définir une « vision à l’horizon 2020 » de l’Espace européen de la recherche. Dans ce cadre, des débats ministériels auront lieu sur les principaux défis auxquels la recherche européenne fait face, afin de définir des orientations sur des thématiques prioritaires telles que l’énergie et le changement climatique, l’alimentation et l’agronomie, la santé et le vieillissement ou la société de l’information.”
  
En de ruimtevaart krijgt uiteraard veel aandacht. Zo zullen alle betrokkenen nog in juli bijeen komen in Frankrijk zelf: in Kourou in Frans-Guyana, van waar de Europse raketten en satellieten gelanceerd worden. Het als immer dynamische televisieoptreden van Sarkozy over hoe hij Europa uit het slop wil redden ziet u hier: http://pfue- tv.ue2008.fr/ue/fo/fr/

De tekst met de kernpunten voor het Frans voorzitterschap vindt u hier onder.





l’Europe de la connaissance et de la mobilité

L’éducation, la formation et l’innovation constituent les piliers de la société de la connaissance sur lesquels l’Europe doit poursuivre son investissement et développer sa valeur ajoutée; elles apportent une importante contribution aux efforts déployés pour améliorer la croissance, l’emploi, la compétitivité et la cohésion sociale en Europe s’inscrivant ainsi pleinement dans la stratégie de Lisbonne ; elles jouent un rôle fondamental en faveur de l’insertion des jeunes et de l’adaptation des salariés dans des sociétés et des économies de plus en plus complexes.

Ces objectifs sont poursuivis dans le cadre communautaire au travers du renforcement du rôle de l’éducation et de la formation dans la stratégie de Lisbonne, de la mise en place dans les Etats membres de stratégies de l’éducation et de la formation tout au long de la vie, de la promotion de l’innovation et de la créativité pour contribuer au développement du triangle de la connaissance (éducation, innovation, recherche), ainsi que par le renforcement des espaces européens de l’éducation et de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche qui sont essentiels au maintien de l’attractivité des systèmes d’éducation européens dans le monde.

La création d’un espace de la connaissance et de la mobilité suppose également le renforcement des liens entre les citoyens européens, ce qui passe par l’apprentissage, la maîtrise et l’utilisation de plusieurs langues. La présidence française accordera ainsi une attention particulière à la diversité linguistique.

Promouvoir la mobilité des étudiants et des apprentis

L’assurance qualité dans l’enseignement supérieur généralisée au niveau européen est un thème sur lequel la présidence française souhaitera mettre l’accent, afin de favoriser les échanges d’étudiants, d’enseignants, de chercheurs. En ce sens elle conduira la finalisation de la décision sur le programme « Erasmus Mundus 2009-2013 ». Une conférence se tiendra en septembre à Strasbourg au cours de laquelle sujet de l’assurance qualité sera un thème spécifiquement traité.

La présidence française accordera une attention particulière à la mobilité des apprentis. Les moyens d’améliorer cette mobilité des apprentis seront examinés lors d’une conférence européenne sur « la formation initiale des jeunes en alternance : l’européanisation des parcours » en novembre 2008 dans le cadre du Salon européen de l’Education.

Accélérer la construction d’un véritable espace européen de la recherche

Accélérer la construction de l’Espace européen de la recherche et le rendre plus efficace seront des objectifs majeurs de la présidence française, qui s’inscrira dans le cadre du «processus de Ljubljana » lancé par la présidence slovène. La présidence française souhaitera ainsi parvenir à l’adoption de conclusions sur la stratégie de programmation conjointe, la mobilité des chercheurs et la stratégie de coopération internationale de l’Espace européen de la recherche. Elle entendra parvenir à un accord sur le cadre juridique pour de nouvelles infrastructures de recherche paneuropéennes. Sur la question des grandes infrastructures de recherche, elle s’attachera par ailleurs à ce que se dégage une vision stratégique partagée.

La présidence française lancera également des travaux visant à définir une « vision à l’horizon 2020 » de l’Espace européen de la recherche. Dans ce cadre, des débats ministériels auront lieu sur les principaux défis auxquels la recherche européenne fait face, afin de définir des orientations sur des thématiques prioritaires telles que l’énergie et le changement climatique, l’alimentation et l’agronomie, la santé et le vieillissement ou la société de l’information.

Valoriser les acquis du processus de Copenhague en matière d’enseignement et de formation professionnels

Une consultation sur le « système européen d’unités capitalisables pour l’enseignement et la formation professionnels (ECVET) » a été conduite dans les pays européens participant au processus de Copenhague. La Commission a présenté, sur ce sujet, un projet de recommandation ainsi qu’un projet de recommandation sur l’assurance qualité dans la formation professionnelle. La présidence française souhaitera parvenir à une décision sur
ces deux recommandations.

La réunion informelle des ministres de novembre 2008 à Bordeaux sera l’occasion de dresser un bilan très complet sur le processus de Copenhague en tenant compte des expérimentations en cours tant sur le cadre européen de certification en relation avec la mise en oeuvre de cadres nationaux que sur ce nouveau système européen de crédits d’apprentissage pour la formation professionnelle. La formation continue dans le cadre de l’Université sera également examinée lors de cette réunion informelle en lien avec l’initiative de l’Association des universités européennes sur ce sujet.

Donner à chacun les possibilités de tracer sa trajectoire éducative et professionnelle

La présidence française s’attachera au thème de l’orientation, de l’information et du conseil afin de permettre les transitions entre parcours éducatifs et les évolutions dans les parcours professionnels. Ces démarches permettent de diminuer les sorties sans qualification du système scolaire et favorisent la réussite. La présidence tiendra, en septembre 2008 à Lyon, une conférence sur ce thème.

Saisir les opportunités en matière spatiale

L’espace constitue un formidable vecteur de croissance et de compétitivité pour l’industrie européenne. Aussi la présidence française souhaitera encourager le développement et le dynamisme de ce secteur prometteur.
A travers le développement des programmes Galileo et GMES ( Global Monitoring for Environment and Security), de nombreuses applications pourront à terme servir le citoyen, que ce soit au niveau de l’amélioration de l’observation des données liées à l’environnement, ou dans le but de mieux gérer les risques naturels et industriels. Le forum GMES organisé à Lille en septembre 2008 marquera le lancement des premiers services GMES et permettra de présenter aux utilisateurs les bénéfices attendus. Le sujet sera abordé lors du Conseil compétitivité de décembre 2008.

La présidence française souhaitera aussi faire progresser le rôle de l’Union européenne en tant qu’acteur majeur de la politique spatiale, porteur d’une politique ambitieuse, autonome et cohérente. Une réunion informelle des ministres européens en charge de l’Espace, associant le Parlement européen et la Commission, se tiendra au Port spatial européen à Kourou les 21 et 22 juillet 2008. Elle permettra de discuter des nouvelles priorités que l’Union européenne pourrait développer dans le domaine spatial concernant par exemple le changement climatique, la sécurité ou la compétitivité.








Schrijf je in voor onze nieuwsbrief
«

ScienceGuide is bij wet verplicht je toestemming te vragen voor het gebruik van cookies.

Lees hier over ons cookiebeleid en klik op OK om akkoord te gaan

OK